Environnement et Industrie

Charbon actif haute qualité

Le charbon actif est l’un des moyens les plus efficaces pour éliminer une vaste gamme de contaminants. Efficace sur les eaux usées provenant des industries, des collectivités locales, il est largement utilisé pour le traitement des Lixiviat de décharge ou des sols pollués. En tant qu’adsorbant le plus puissant connu, il est capable de traiter un grand nombre des contaminants de ces eaux. Il peut être utilisé pour traiter une partie ou la totalité des contaminants, et cela directement ou en combinaison avec d’autres étapes.

Application
ACTIV’O G 8*30 est un charbon actif en grains de base minérale et de taille 8*30 Mesh (0,6 – 2,4 mm), à la distribution poreuse de type hétérogène. Ce charbon a subi des traitements qui lui confèrent une très haute surface d’adsorption.
Utilisé principalement pour des applications de traitement d’eau (hydrocarbures et solvants dissouts, abattement de la DCO, du COT, …) à concentrations moyennes, il trouve son utilisation pour toute problématique générale de traitement des eaux usées.
• ACTIV’R X 4 mm se décline en sacs de 25 kg ou en big bags de 500 kg.

Description technique
• Une distribution poreuse correcte est importante pour faciliter l’adsorption et le transfert d’adsorbat à travers le charbon actif.
• La surface spécifique (> 950) : c’est un paramètre essentiel pour appréhender la capacité d’adsorption du charbon actif. Elle détermine son degré d’activation.
• L’indice d’iode (> 950 mg) : il indique également le degré d’activation d’un charbon actif et sert essentiellement à mesurer les micropores (0-20 A) présents dans la surface interne du charbon.
• La densité apparente (+/- 475 kg.) : une densité apparente élevée est l’indicateur d’un volume d’activité supérieur donc d’une qualité optimale du charbon.
• L’humidité (< 3 %) : une basse teneur en eau indique une qualité supérieure et favorise ainsi l’adsorption.
• La dureté (> 90 %) : elle mesure la résistance du charbon à l’attrition. C’est un indicateur important pour étudier la résistance du charbon aux manipulations, lavages et cycles de désorption éventuels de ce dernier.
• Taux de cendre (< 12 %) : un taux de cendre trop élevé (> 20 %) réduit l’activité du charbon, son potentiel de réactivation et peut générer des fuites d’impuretés (sels minéraux).
N.B : Nous nous assurons par le biais d’analyses permanentes réalisées par des laboratoires externes de renom que tous nos lots de fabrication sont strictement conformes aux spécifications mentionnées.